Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

6,395 questions

8,071 réponses

3,265 commentaires

3,186 collaborateurs

44 collègues en ligne
1 collaborateurs et 43 anonymes
Collaborateurs

Badges récents

Quest. appréciée
Dieudo
Rép. appréciée
Jonathan_Gosselin
Gêné
Dieudo
Gêné
M.Desrochers
Rép. appréciée
Jonathan_Gosselin

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin | Blais
FISCALITÉuqtr.ca

Marc Aubrey
Lyne Rioux
Émilie Portelance
Vincent Bal Gagnon (chargé de cours)
Pier-Luc Lajoie
Jonathan Gosselin (chargé de cours)

Et autres collaborateurs
Découvrez la licence Creatives Commons

Offert par FISCALITÉuqtr.ca



Faites un témoignage


+5 votes
658 vues
Chers collaborateurs et collaboratrices,

Dans le monde idéal du MOOC, j'aurais aimé aborder l'une des grandes dépenses de la consommation personnelle, les voitures.

Peut-être pour encourager un peu  le printemps à se pointer le nez, je lance cette discussion sur les voitures et les finances personnelles.

Si vous avez des questions ou des commentaires, exprimez-vous! Le sujet en vaut la peine.

Prof Bachand
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par (-921,415 points)
recatégorisées par

12 Réponses

+3 votes
 
Meilleure réponse
Bonjour Prof. Marc Bachand,

Est-ce que vous avez une voiture à vendre?

Bon, passé la soixantaine, j'ai eu plusieurs expérience. Nous avions 2 voitures et à la retraite, nous en avons perdu une,.

Depuis 20 ans, nous avons changé de voitures aux 10 ans, ensuite, au 7ans, car en regardant les factures (je les garde toutes), je me suis rendu compte que arrivé à 7 ans (140K), elles deviennent plus onéreuses en entretien.

Nous économisons à chaque fois le montant complet et nous la payons comptant. Souvent 3-4 ans à l'avance, je prends une débenture qui arrive à l'échéance environ au moment où ce sera le temps de changer.

Mais, mon envie de changer commence je dirais au moins 2-3 ans avant le moment, je dois me retenir à 4 mains (celles de ma conjointe sont plus solides que les miennes sur ce sujet) pour résister.

Imaginez ma souffrance, ma voiture est dans sa 6e année.

Heureusement, il y a eu le MOOC.

Je vais trouver autre chose après la semaine prochaine.
répondu par Inatteignable ... (21,495 points)
sélectionné par
+4 votes
Merci à Daniel, pour son parcours sans faille de consommateur en matière de véhicules. Plusieurs idées sont à emprunter ici:

* délaisser un véhicule à la retraite;

* dètention sur une longue période du véhicule (c'est le facteur numéro 1 de coût);

* épargner le montant avant d'acquérir la voiture;

* reporter à quatre main la gratification.

Compte tenu de la discipline de Daniel, je me demande s'il n'avait pas eu  avantage, malgré tout de financer l'achat (si le taux offert est très très faible) et de garder le montant dédié pour maintenir de l'épargne. Ceci étant dit, j'imagine que Daniel a plutôt opté pour un rabais à l'achat comptant de sa voiture. Ce qui correspond également à un rendement.

Ne soyez pas intimidés par l'approche irréprochable de Daniel, peut-être avez-vous des questions légitimes sur les nombreux pièges que nous tendent l'industrie automobile. Dites vous que votre humble serviteur a lui-même connu des moments de défaillance en matière d'automobile.

Prof Bachand
répondu par (-921,415 points)
+3 votes
Contrairement à Daniel, mon conjoint et moi avons eu une approche tout à fait différente. Je dirais même appauvrissante, cependant, nous adorons toujours notre voiture! Je n'ai pas de question particulière, cependant vous pourrez constater ma faible connaissance à ce domaine lors de l'achat qui pourrait vous être source d'apprentissage.

Il y a quatre ans (jeune couple avec un nouvel enfant), nous avons acheté un huynday santa fea neuf. Pour le paiement, nous avons décidé d'étaler les paiements sur 7 ans à 3 % d'intérêt et nous avons pris 10 000 de notre prêt hypothécaire afin que d'être capable de la payer en 7 ans à ce taux. Il va s'en dire que nous allons payer longtemps en intérêts notre voiture et on souhaite ne pas avoir trop de réparations. Heureusement, je me sens moins coupable car nous vivons en campagne (le coût des maisons beaucoup moins élevé) et que je dois beaucoup voyager pour aller travailler dans des conditions parfois périlleuses. Idéalement, il aurait fallu acheter usagé et magasiner directement une caravan ( nous sommes maintenant une famille de 5. L'espace commence à manque dans la voiture). Aussi, il aurait pu être intéressant de calculer la valeur totale dès le départ de notre achat et même d'économiser quelques mois avant l'achat au montant que nous payons actuellement pour constater l'impact de ces paiements.


Lors du premier achat de notre voiture, j'étais un peu naive et je méconnaissais la façon de faire. Lorsque nous avons été dans le bureau du directeur, c'était ahurrissant à quel point on esseyais de te vendre divers produits. Nous avions acceptés plusieurs conditions imulsivement. Dès le lendemain de l'achat, nous avont pu faire des modifications à ces conditions pour diminuer la facture.

Depuis, je me renseigne davantage par le biais de différentes sources d'information telles que caa, protégez-vous avant de prendre de si grandes décisions qui ont un si grand impact. Mieux vaut tard que jamais. Je dois vous avouer que rembourser ma voiture plus rapidement fait partie des mes objetctifs à moyen-long terme puisque je sais qu'elle me coûte beaucoup plus chère que sa valeur actuelle. Et oui, vous pourriez-me dire de rembourser dès maintenant, mais la vie étant ce qu'elle est, d'autres priorités sont apparues.

D'où l'importance de planifier ses réels besoins, de connaître ses moyens financiers, de connaître à quoi nous devons faire attention,  de ne pas se laisser influencer par les promotions et l'insistance des vendeurs pour conclure rendement. Il faudrait idéalement être capable de ralentir l'ardeur de nos envies pour faire des choix éclairés.
répondu par
+1
Deplus, maintenant mon conjoint transporte des véhicules neufs chez les différences concessionnaires. À toutes les semaines, surtout ces temps-ci, il me parle des nouveautés et à quel point il aimerait avoir du changement. Un aspect positif, il sait davantage ce qu'il recherche, ce qu'il aime et surtout ce qu'il ne veut pas !
+1 vote
répondu par CLUB des 2 500 (3,200 points)
+2 votes
Merci anonyme pour vos propos où vous présentez vos expériences et les réflexions qu'elles vous ont inspirėes. Le but ici n'étant de porter un jugement moral sur les choix de chacun, mais plutõt de s'assurer que ceux-ci sont exercés en pleine connaissance et non pas sur la foi de mauvais raisonnements.

Prof Bachand
répondu par (-921,415 points)
+3 votes
Mon expérience, ayant peu de connaissances en finances à l'époque (j'en ai pas beaucoup plus, mais j'y travaille!!)... Donc le critère que je m'étais fixé était de maintenir un payement solde minimum quant à un prêt auto... me disant que l'intérêt que je payerais sur ce prêt n'était en rien de la valeur. Donc mes premières autos étaient très usagées... J'arrivais tout de même à faire un an ou deux pour 2-3000$ de coût d'achat, tout en me sentant protégé en cas de perte d'emploi ou autre. J'ai fait ça à plusieurs reprises... Quelques réparations faites dessus, mais dès que les réparations devenaient le moindrement onéreuses, je me débarrassais du véhicule pour un autre très usagé. Valeur de revente nulle... don à la fondation des maladies du rein.
Le dernier coup, ma situation financière s'étant grandement améliorée, j'ai décidé de me gâter... une neuve! (l'effet gâterie dure peu... après quelques années, c'est une usagée! mais est-ce un besoin ou un désir... à quel besoin est-ce que je tente de répondre par un choix de véhicule???) J'y suis allé pour une petite auto (Hyundai Elantra) que je souhaitais payer cash... cependant, ils offraient 0% sur 3 ans et refusaient d'accorder un rabais cash vu le 0%!!! alors terme aussi court que possible (sachant bien que le coût du prêt était caché dans le prix de vente). Je suis maintenant libre de payements récurrents, et je prévois conserver ma voiture pour un total de 15 ans si elle tient le coup. L'idée étant d'en changer peu avant ma retraite pour entreprendre cette période libre de dette auto, mais avec une auto très récente. D'ici là, les voitures électriques seront plus disponibles, mieux adaptées au besoins québécois (distances et températures)... j'envisage donc la prochaine 100% électrique.
répondu par CLUB des 100 (205 points)
0 votes
Merci Éric, encore une fois vous illustrez très bien par votre récit un excellent comportement de consommation à l'égard de l'automobile. Vous respectez les principes de la détention sur la plus longue période possible, tout en privilégiant un modèle de voiture correspondant à vos besoins et votre capacité financière. Trop de gens ici font l'erreur de magasiner un paiement plutôt qu'une voiture et tombe dans le cycle infernal de la location perpétuelle.

Le seul point sur lequel j'aimerais apporter votre attention est celui où vous abordez le financement de votre Elentra sur 3 ans à un taux d'intérêt nul. Vous avez raison de dire que l'intérêt nul est dans les faits impossible. Par contre, à partir du moment que vous ne soutirez aucun avantage de la part du concessionnaire pour un achat comptant ou financé sur une plus courte période, le raisonnement tombe. Vous auriez pu fiancer à 0 % sur une plus longue période à condition de cotiser au CÉLI la portion réduite du versement automobile. Pour soutenir votre théorie de l'intérêt caché (auquel j'adhère) il y aurait fallu trouver un compétiteur prêt à vous offrir un rabais.

Merci encore pour votre témoignage Éric.

Prof Bachand
répondu par (-921,415 points)
+1
Pour trouver un concessionnaire prêt à vous offrir un rabais si vous payez comptant, il faut les appeler un par un.
Il est difficile pour un vendeur de refuser une vente qui arrive sans vraiment travailler.
Une fois cette perle trouvée, retournez voir votre concessionnaire élu au départ et mettez-le au pied du mur, vous verrez ce qui arrivera.
+1 vote
Bonjour Prof Bachand;
Moi ce sont les fameuses garanties prolongées qui me sidèrent toujours. On dirait que les vendeurs mettent le focus beaucoup plus à la vente de cette garantie que le véhicule lui-même.
Mon commentaire est la suivante..

1) Il faut s'asseoir et comprendre vos besoins. Une fois que cette étape là est faite, passez à l'étape du renseignement.

2) Renseignez vous sur internet ou par des appels sur le véhicule choisi.

3) Finalement j'ai une connaissance qui a déjà été dans le domaine et qui m'a expliqué que le meilleurs temps pour aller magasiner un véhicule c'est d'y aller 1h avant la fermeture du concessionnaire. La raison est toute simple, c'est que la fatigue. Parce que les vendeurs sont généralement fatigués de leur shift de la journée et ils n'auront plus le temps pour tergiverser sur la vente d'autre accotés.

Voilà! c'était mon commentaire...

Cordialement
Mozar
répondu par CLUB des 5 000 (5,365 points)
0
bonjour prof.,inf. de 63 ans premier achat a 25 ans toujours payé comptant,une fois j ai pris la guarantie pro;ongée chez ford qui m a couté tres cher et comme la valise ne tenait plus ouverte au bout de un an,remplacé 2 fois en 2 ans avec perte de temps au guarage cela a fini par réparé par mon frere,toujous achat voiture neuve,gardée 10 ans km.50000. au bout de 10 ans,guarantie prolongé non merci pour le reste de ma vie,j ai horreur de me faire avoir,pour le cours ,comme je cotise au ree pour mes 3 petits enfants depuis leur naissance dans un fond équilibré,peu de connaissance d économie mais j adore votre cours cela va m aider pour le futur dans le choix de mes décisions,retraite depuis 60 ans revenu brut de 48000. a part mon celi au maximun,reer de 325000. que je vais décaisser a 71 ans selon le bareme du gouvernement fédéral,vous n avez jamais parler du capital régional de desjardins,prise au tout début,chaque année mon rendement avec impot retour est de a peu pres avec impot 15pourcent et en plus cest a la sortie du gain a capital.je paye 40 pourcent d impot et je fais actuellement 12000. de gain sur un capital de62000.investi de 2500 a 3000 par année déduction provincial de 40 a 50 pourcent tout dépend de la déduction permise par le gouv. provincial,merci encore pour votre cours.bye prof. huguette.
+1 vote
Ce qui se voulait une raison économique nécessaire de se départir d'un de nos deux véhicules lors de l'achat de la maison, est maintenant rendu une raison économique point.

Une fois les ajustements d'horaire et de déplacement faits (d'ailleurs l'achat de la maison s'est fait en fonction des lieux de travail et des circuits d'autobus), l'économie engendré par le fait d'avoir un seul véhicule est extraordinaire.

De même que j'envisage la retraite (dans plusieurs années tout de même) sans véhicule; à plus de 6 000$/année sans compter le coût d'achat/location, on peut faire beaucoup de trajets en taxi...
:o)
répondu par CLUB des 100 (380 points)
+1 vote
À propos des fameuses garanties prolongées, voici ce que j'avais écrit à ce sujet, le mars dernier.

Il faut comprendre la nature fondamentale du produit qui consiste à acquérir une garantie prolongée.  Vous échangez un montant d'argent aujourd'hui afin de réduire les coûts d'entretien futurs de votre véhicule. C'est donc un exercice de "boule de cristal" et de gestion de risque.

Au niveau économique, dites vous que cet échange commercial s'effectue entre vous et votre concessionnaire. C'est donc dire qu'une telle transaction inclut une marge de profit pour le concessionnaire (tout comme les réparations futures, il faut le dire). Cependant, l'achat d'une garantie prolongée vous empêche de négocier et de laisser place à la saine concurrence entre différents garages qui pourraient offrir le service de réparation. Vous faites ainsi le choix de voir chacune des réparations effectuées au tarif du concessionnaire (qui est implicite au coût de la garantie prolongée). Ce qui peut être très coûteux.

Finalement, le calcul financier consiste à comparer le coût de la garantie prolongé payé aujourd'hui en fonction des coûts futurs des réparations que vous n'aurez pas à payer plus tard (selon Statistique Canada environ 850 $ par année). Finalement la garantie prolongée vise à accorder une paix d'esprit à  celui qui en fait l'acquisition. Le consommateur vise le risque zéro, ce qui peut très bien lui convenir, en autant qu'il comprenne que cette quête a toujours un coût financier. Bien sûr si votre moteur "saute" au 81 000e KM et que vous avez pris une garantie prolongé vous pourrez en tout légitimité vous moquer de ce que le professeur peut bien en penser!

Prof Bachand
répondu par (-921,415 points)
...