Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
65 pers. connectées
0 collaborateurs et 65 anonymes

7,087 questions

8,803 réponses

3,444 commentaires

7,266 collaborateurs

Badges récents

Photogénique
ukdissertationhelp
Autobiographe
ukdissertationhelp
Autobiographe
edwinsaldaña
Photogénique
edwinsaldaña
Autobiographe
talentconnected
Découvrez la licence Creatives Commons
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage

+3 votes
233 vues
Robert est un retraité âgé de 65 ans. Il est célibataire. Présentement, la somme de ses prestations relatives à son RPA et la pension de la sécurité de la vieillesse (PSV) totalisent 70 000 $. Parmi les stratégies suivantes, laquelle est la plus favorable à court terme pour Robert si son train de vie (en revenu brut) à la retraite est de 80 000 $?


Je ne comprends pas bien la notion du plus favorable à court terme.
Si Robert demande le RRQ à 65 ans, il aura droit à 12000$ et donc son revenu de 80000$ est comblé. À court terme, c'est mieux que d'attendre car on ne sait pas quand il décédera... S'il décède à 67 ans, il aurait été mieux à court terme de prendre immédiatement le RRQ?

Pouvez-vous m'expliquer quelle est la bonne réponse à cette question?
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par

2 Réponses

0 votes
 
Meilleure réponse
Bonjour Anonyme,

La réponse apportée par Daniel est bonne mais je tiens à vous expliquer d'avantage le raisonnement.

Robert profite présentement de la PSV. Cette PSV se verra réduite si Robert augmente son revenu imposable puisqu'il atteint déjà le maximum de 70 000$. Les options de prendre la RRQ à 65 ans ou de décaisser 10 000$ de REER ne sont donc pas optimales puisqu'il se retrouvera pénalisé sur sa PSV.

Reste donc à choisir entre décaisser 10 000$ ou 6 000$ de CELI. Étant donné que les besoins de Robert s'expriment en revenu brut et que les CELI ne sont pas imposables (comparables à du revenu net), Robert n'a pas besoin de décaisser 10 000%. En estimant un taux d'impôt de 40%, on arrive au montant à décaisser de 6 000$ (10 000 - 40% = 6 0000$).

Au plaisir,
Alexa
répondu par CLUB des 3 500 (4,715 points)
0 votes
Bonjour anonyme,

Je pense qu'il fallait répondre à la question telle qu'elle était posée, les éléments clés sont:

- à court terme, donc pas nécessairement le plus rentable,

- ensuite il a besoin d'un revenu brut de 80000$, pas plus, pas moins, donc en sortant sa RRQ, il dépasse le plafond fixé.

- la somme sortie du CELI, représente 10000$ brut ou 6000$ net.

Ce n'était pas vraiment une attrape, mais une question où le respect des consignes était plus important que tout le reste.

C'est mon opinion.
répondu par Inatteignable ... (21,505 points)
...