Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

6,410 questions

8,087 réponses

3,269 commentaires

3,194 collaborateurs

42 collègues en ligne
0 collaborateurs et 42 anonymes

Badges récents

Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof.Nicolas Lemelin

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin | Blais
FISCALITÉuqtr.ca

Marc Aubrey
Lyne Rioux
Émilie Portelance
Vincent Bal Gagnon (chargé de cours)
Pier-Luc Lajoie
Jonathan Gosselin (chargé de cours)

Et autres collaborateurs
Découvrez la licence Creatives Commons

Offert par FISCALITÉuqtr.ca



Faites un témoignage


+2 votes
114 vues
Bonjour
J'aurais besoin de vos opinion d'experts a savoir s'il est plus profitable de conserver les crédits d'impots reportables subséquemment pour frais d'études ou les transférer au parent, tous autres crédits confondus... de quelle maniere faire un calcul juste?  Merci beaucoup
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
J'aime votre question Chantale, dans ce cas-ci, la réponse est assez simple. L'allègement fiscal relié aux différentes mesures entourant les études sont des CRÉDITS d'impôt, non remboursables, mais reportables ou transférables.

En clair, la valeur des crédits au fédéral est de 12,5% et de 8 % au Québec, peu importe le revenu imposable du contribuable qui utilise ces crédits. Donc, dès qu'un contribuable a un revenu suffisant pour excéder son crédit de base d'environ 11 000 $, la valeur du crédit pour étude a la même valeur pour tous. La suite est financière, est-il mieux d'avoir 400 $ aujourd'hui ou dans 3 ans? J'ose croire que vous êtes tous convaincus de l'avantage d'avoir le dollar immédiatement.

Le hic est peut-être que l'étudiant aime mieux avoir le 400 $ pour lui dans 3 ans plutôt que de voir ses parents encaisser le montant aujourd'hui. Mais ça c'est un autre sujet!

Prof Bachand
répondu par (-920,665 points)
0
Grand Merci!  Comme je suis une maman très juste et que Marie Trottier est devenue mon idole je vais placer le retour d'impöt supplémentaire dans un CELI, evidemment pour les besoins futurs de fistonne... Merci infiniment pour le MOOC et les excellents enseignements et outils s'y rattachants. :-)
0
SI j'ai bien compris les cours, je vous suggèrerais de placer le retour d'impôt dans un REEE pour les besoins futurs de fistonne. Un rendement de 30% !!!!!
Wow!
0
Donc, au lieu de le mettre dans un CÉLI, peut-être sera-t-il plus profitable pour vous (et junior) de le mettre dans un RÉEE.
:)
0
19 ans la fistonne :-) Ca a par contre été fait jusqu'a 17 ans , Merci
...