Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
61 pers. connectées
0 collaborateurs et 61 anonymes

6,923 questions

8,622 réponses

3,382 commentaires

5,865 collaborateurs

Badges récents

Autobiographe
famoushindi
Autobiographe
jasonlee01
Autobiographe
jenyroy
Jette un oeil
jofraarcher2
Autobiographe
Programming
Découvrez la licence Creatives Commons
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage

+1 vote
95 vues
Pourquoi est-ce que le corrigé de Chenelière inclut les coûts d'emprunt de 430 500$ dans le coût total des équipements (a) ? Alors que cette emprunt est pour financer l'achat et non pour la construction à son propre compte.

Selon l'exercice 2 sur les immobilisations corporelles fait en classe, ne faut-il pas exclure ces coûts du coût total de l'immo ?

Merci
demandé dans Chapitres 8 et 9 : Les immobilisations corporelles par

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonsoir,

Excellente question. Cela peut effectivement sembler contradictoire, mais il y a une nuance importante entre les deux situations. Dans le P6 du chapitre 8, il s'agit d'un équipement qui sera modifié substantiellement - 1 600 000 $ de frais supplémentaires et les modifications seront effectuées sur une longue période de 9 mois -, cela s'apparente à une immobilisation construite pour son propre compte. En effet, l'équipement final est très différent de l'équipement acquis initialement. Pour que l'équipement soit dans l'état et le lieu prévus par la direction, il est nécessaire de financer les modifications et le coût de l'équipement qui ne peut être utilisé.

Pour ce qui est de l'exercice 2, il s'agit d'un équipement qui n'est pas du tout modifié; l'équipement étant prêt à être utilisé (état et lieu prévus par la direction), il n'y a pas de "construction" et donc aucun besoin de financer la période entre le paiement et son utilisation.

Une analyse rigoureuse mérite d'être étayée par la norme pertinente. L'IAS 23.8 stipule que l'on doit capitaliser les coûts d'emprunt dans cette situation:

8     Les entités doivent inscrire à l'actif les coûts d'emprunt qui sont directement attribuables à l'acquisition, la construction ou la production d'un actif qualifié, comme un élément du coût de cet actif.

À première vue, on pourrait croire que les coûts d'emprunt sont capitalisables dans les deux situations puisque les coûts d'emprunts relatifs à l'acquisition sont capitalisables. Par contre, que signifie un "actif qualifié"? Cette notion est définie au paragraphe 5:

"Un actif qualifié est un actif qui exige une longue période de préparation avant de pouvoir être utilisé ou vendu."

Voilà: l'équipement de l'exercice 2 ne nécessite pas une longue période de préparation avant de pouvoir être utilisé alors que c'est le cas - 9 mois - pour le P6 du chapitre 8.
répondu par (-73,860 points)
...