Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
84 pers. connectées
4 collaborateurs et 80 anonymes

7,169 questions

8,887 réponses

3,460 commentaires

9,163 collaborateurs

Badges récents

Rép. appréciée
Prof. Nicolas Boivin
Quest. appréciée
Mike Ménard
Quest. appréciée
Vianney
Photogénique
consulting45w
Photogénique
vegus168
Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+2 votes
275 vues
Dans le manuel, il est mentionné : "Un actif biologique est un animal ou une plante vivant." Je me demandais comment devais être traités les champignons, les bactéries, les archées et les protistes. Est-ce que leur récolte et transformation sont considérés comme de l'agriculture ?
demandé dans Chapitres 7 et 8 : Les activités agricoles par

2 Réponses

0 votes
 
Meilleure réponse
Bonjour Xavier,

Très intéressant. Cette question porte à interprétation et je n'ai pas de réponse définitive puisque je n'ai jamais été soumis à une telle problématique; je te fais néanmoins part de mon raisonnement.

L'enjeu ici est de déterminer si ces organismes vivants (je les qualifierais ainsi selon ma brève recherche, en toute honnêteté je ne savais pas ce qu'étaient les archées et les protistes) peuvent être considérés comme un animal ou plante vivant. J'imagine que, biologiquement (je ne possède pas les connaissances à ce niveau), ce ne serait pas le cas. Néanmoins, je crois que nous devons prendre en considération l'intention du normalisateur et pourrions élargir le concept d'actif biologique - s'il s'agit réellement d'actif, ce serait la classification la plus représentative pour comptabiliser ces "cultures".

Dans un premier temps, la culture de champignons, bien que ceux-ci scientifiquement différents des plantes, la substance économique d'une telle culture a énormément de ressemblances avec celles des légumes. Le processus de transformation biologique, bien que plus difficile à contrôler, est similaire. Par exemple, ceux-ci ont un processus de croissance (voir définition plus bas). Évidemment, une culture de champignons sauvages sur des terres publiques ne pourrait être comptabilisée. Pour des champignons sur une terre privée, une comptabilisation équivalente à celle des légumes (actif biologique) serait de mise.

Pour les organismes vivants, nous devons considérer si la culture est cohérente avec la définition d'activité agricole et s'il y a une transformation biologique:

"L’activité agricole est la gestion par une entité de la transformation biologique et de la récolte d’actifs biologiques en vue de la vente ou de la transformation en production agricole ou en d’autres actifs biologiques.

La transformation biologique comprend les processus de croissance, d’appauvrissement, de production et de procréation qui engendrent des changements qualitatifs ou quantitatifs dans l’actif biologique."

Donc, s'il y a une modification biologique dans la culture de ces organismes vivants, c'est-à-dire si ces derniers deviennent matures après une certaine période de temps. Il me semble que cela pourrait s'appliquer à la culture des bactéries pour une entreprise qui en fait une activité commerciale par la revente en éprouvettes aux entreprises de R&D, aux universités et autres centres de recherche. Une fois les bactéries en éprouvette, ils seraient considérés comme des stocks (détenus dans le but de la vente).

Bref, je crois que ces derniers pourraient se qualifier d'activités agricoles dans certaines situations, sous toute réserve.
répondu par (-73,870 points)
0 votes
Un champignon n'est pas une plante productrice donc il ne sera pas un actif biologique. Cependant, au même titre que des carottes ou autres fruits et légumes, cela constitue selon moi un produit biologique même si la définition du produit biologique nous dit qu'un produit biologique est issu de la récolte d'un actif. À faire confirmer par le prof
répondu par * TOP 7 500 et + * (9,720 points)
0
Bonjour Gaël,

Les légumes sont des actifs biologiques puisqu'ils sont considérés comme des "plantes vivantes". Lorsqu'ils sont cueillis, ils deviennent effectivement des produits agricoles (arrêt des processus vitaux).
0
Bonjour,
Après voir fait quelques recherches, j'ai trouvé un article sur le site de Wikipédia français qui écrit :"Un « actif biologique » (« biological asset » pour les anglophones) est un élément vivant du capital naturel ; organisme (animal, plante ou champignon, microorganisme) ou un groupe (cheptel, haies, bois… ) quand celui-ci n’est pas utilisé dans un contexte agricole." https://fr.wikipedia.org/wiki/Actif_biologique
Donc un champignon devrait en effet être un actif biologique. Toutefois, je me demandais pourquoi avoir précisé animal ou plante dans l'IAS 41 ?
...