Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
58 pers. connectées
0 collaborateurs et 58 anonymes

6,923 questions

8,622 réponses

3,382 commentaires

5,865 collaborateurs

Badges récents

Autobiographe
famoushindi
Autobiographe
jasonlee01
Autobiographe
jenyroy
Jette un oeil
jofraarcher2
Autobiographe
Programming
Découvrez la licence Creatives Commons
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage

+1 vote
945 vues
Peux-tu m'expliquer le principe des actions rachetables au gré du détenteur et ceux au gré de l'émetteur. (POur l'exercice 3 Présentation des instruments financiers). C'est à dire, pourquoi, on retrouve par exemple la perte de rachat au RN, pour les actions B rachetable au gré du détenteur et pas le profit sur rachat pour les actions  C rachetables au gré de l'émetteur?

Es-ce pcq lorsque c'est au gré du détenteur, on a une dette vis à vis l'actionnaire?
demandé dans Chapitre 3 : Les instruments financiers par

1 Réponse

0 votes
 
Meilleure réponse
Bonjour Julie,

Le traitement des transactions (dividendes, rachats et autres) est cohérent avec le classement de l'instrument financier. Lorsqu'il s'agit d'un passif, les transactions sont comptabilisées au RN; lorsqu'il s'agit d'un instrument de capitaux propres, les transactions sont comptabilisées à l'état de la variation des capitaux propres.

Effectivement, l'entreprise a une obligation dont elle ne peut se soustraire de verser de la trésorerie (définition d'un passif) relativement à des actions rachetables au gré du détenteur. Pour les actions rachetables au gré de l'émetteur (société), elle n'a pas d'obligation puisqu'elle décide si les actions seront rachetées ou non.
répondu par (-73,860 points)
+1
Ok, tout à fait logique!
...