Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

7,379 questions

9,110 réponses

3,511 commentaires

Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca

Inscription obligatoire
Pour participer à wikiFISC, il est obligatoire de créer un compte (Inscription).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toute personne intéressée à enrichir wikiFISC est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+1 vote
259 vues
Bonjour,
lors d'un gel successoral, l'encaissement de la valeur gelée des AP découlant du gel pour entretenir le train de vie à la retraite se fera sous forme de rachat des actions (donc fort probablement un dividende réputé au fil des retraits). Ceci semble donc peu avantageux pour le contribuable de transformer du GC en dividende réputé. Est-ce que dans certaines circonstances il peut être avantageux de ne pas procéder au roulement lors du gel pour déclencher du GC (quitte à ne pas réclamer la DGC) pour augmenter le CV (et le PBR) et pouvoir retirer le montant libre d'impôt (et sans GC par la suite) ce qui reviendrait au final comme une vente à un tiers non lié. Est-ce que cela pourrait être interessant (s'imposer tout de suite sur un gros GC à 50% au lieu de s'imposer à 100% sur le dividende réputé tout au long de la retraite et avoir une perte en capital équivalente au PBR des actions des AO avant le roulement.
Merci pour votre réponse
demandé dans Question 7-1 (Réorg. et planif.– Sujet 7) par

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonjour,
Merci pour cette question. Le problème avec le gain en capital est qu'il n'est pas possible de l'encaisser s'il n'y a pas de vente à un tiers. Si on procède à un gel, l'actionnaire pourrait déclencher un gain en capital s'il réussi à vendre à un tiers. Sans cette vente, lorsque l'actionnaire veut encaisser une partie de la valeur, le rachat sera la façon de lui attribuer des liquidités mais sous forme de dividende...
Prof. Nicolas L.
répondu par (-983,820 points)
...