Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
59 pers. connectées
0 collaborateurs et 59 anonymes

7,057 questions

8,773 réponses

3,429 commentaires

6,650 collaborateurs

Badges récents

Gêné
catherinee
Quest. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Quest. appréciée
padufresne
Autobiographe
ethanlee
Découvrez la licence Creatives Commons
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage

+1 vote
181 vues
Bonjour !
Dans le volume à la p. 297, dans la section Crédit pour dividende, il est indiqué que les dividendes appelés "autres que dividendes déterminés", doivent être majorés de 17%. L'objectif de ce crédit est d'atteindre le principe d'intégration.

Toutefois à la p. 300, il est indiqué dans la démonstration  du principe d'intégration, que les dividendes  "autres que dividendes déterminés" reçu par un particulier, doivent être majorés de 18%.

Je suis embêté.

Mathieu
demandé dans Questions portant sur : Le matériel pédagogique (Tome I – Sujet 7) par

1 Réponse

0 votes
 
Meilleure réponse
Bonjour Mathieu,

Tel qu’indiqué à la page 297 du volume, le taux de majoration du dividende est bel et bien de 17%.

La page 300 démontre un exemple du principe d’intégration avec des taux hypothétiques (non réels).

«  * Les montants et taux utilisés sont hypothétiques, le but étant de démontrer le principe d'intégration en lui-même de façon intemporelle. »

Bon travail,
répondu par (-394,280 points)
...