Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
69 pers. connectées
0 collaborateurs et 69 anonymes

6,940 questions

8,646 réponses

3,393 commentaires

6,201 collaborateurs

Badges récents

Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Félix_1
Quest. appréciée
LJP
Autobiographe
acenetworksllc
Photogénique
123Hp.eu
Découvrez la licence Creatives Commons
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage

+2 votes
58 vues
Bonjour, je veux être certain de bien comprendre l'impacte du leg particulier tel que vue en classe. Comme mentionner en classe, le monsieur décédé leg à l'un de ses enfants son immeuble à logement. Se qui a été dit en classe est que la fiducie paie l’impôt sur se bien et nuit au bien universel. Je comprend cette portion, mais c'est le trajet qu'il fait avant de se rendre à l'enfant qui m'embête.

Prenons l’exemple suivant FNACC 50000, PBR 100000, JVM 240000

Dans la déclaration du décédé, j'obtient une récupération d'amortissement de 50000$ et GCI de 70000.

Dans la déclaration de la succession, que se passe t'il? Je pensais que le bien faisais un in and out à 240000 et qui n'avait pas d'impacte fiscale dans la déclaration.

Je ne suis pas certain en quoi consiste la différence avec se que nous faisions il y a deux semaines. Et évidement, le PBR de l'enfant sera la JVM de 240000.

merci pour l’éclaircissement.
demandé dans Finances personnelles et planification fiscale par

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Exact, anonyme, la succession dans ce cas-ci est un lieu de transition, sans impact fiscal. La succession reçoit un bien qui a une JVM/PBR/FNACC de 240 000 $. Le bien est remis à l’héritier par la suite avec les mêmes attributs fiscaux.

Quand je dis que la succession paie l’impôt, c’est dans le sens que’elle acquitte les dernières dettes du décédé, dont l’impôt initié par la récupération de 50 000 $ et le GCI de 70 000 $ à inclure dans la dernière déclaration principale du décédé.

J’espère que c’est plus clair! Sinon, viens me voir avant le début du cours.

Prof Bachand
répondu par (-899,335 points)
...