Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

6,401 questions

8,079 réponses

3,267 commentaires

3,191 collaborateurs

61 collègues en ligne
0 collaborateurs et 61 anonymes

Badges récents

Quest. appréciée
Benjamin Carignan
+ 300 points !!
frederic deschenes
Rép. appréciée
frederic deschenes
Rép. appréciée
Maxime Dufresne
Rép. appréciée
Jonathan_Gosselin

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin | Blais
FISCALITÉuqtr.ca

Marc Aubrey
Lyne Rioux
Émilie Portelance
Vincent Bal Gagnon (chargé de cours)
Pier-Luc Lajoie
Jonathan Gosselin (chargé de cours)

Et autres collaborateurs
Découvrez la licence Creatives Commons

Offert par FISCALITÉuqtr.ca



Faites un témoignage


+2 votes
43 vues
Dans la BQI 4-2, serait-il pertinent de considérer (dans le calcul du TEMI) que, si la charge de cours est acceptée, la contribuable devra cotiser au RRQ sur ce 10k$, donc elle aura le droit à une augmentation À VIE de sa rente rrq d'un montant de 32,50$ ? (.5% * (10000-3500)

Est-ce parce que ce montant est relativement petit (importance relative) que le corrigé n'en tient pas compte dans les calculs? Car j'imagine que si on tient en compte la réduction de la PSV dans le calcul de TEMI, nous devrions également prendre en compte l'augmentation d'autres facteurs (rente de rrq) ?
demandé dans Finances personnelles et planification fiscale par CLUB des 500 (720 points)

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonne question Chloé,

La raison pour laquelle je ne considère pas le RRQ comme un facteur dans le TEMI c’est que le RRQ n’est pas un coût, mais un investissement obligatoire. Il y a un déboursé (la cotisation) et une recette à venir (la rente). La PSV est différente puisqu’il n’y a pas de coût direct et que le montant peut être réduit si le revenu à la retraite est au-delà de 75 000 $.

Merci d’enrichir wikiFISC.

Prof Bachand
répondu par (-921,415 points)
+1
Je ne suis pas sûre de comprendre votre réponse. Je parle d'une retraitée qui travaille pendant la retraite. Elle doit poursuivre ses cotisations au rrq même si elle en est prestataire. L’État voulant encourager les contribuables à travailler le plus longtemps possible a instauré un incitatif : pour chaque dollar cot au rrq, après l’obtention de la rente, elle sera bonifiée d’un montant annuel de 0,5 % même si le maximum de rente est atteint. Or, ici, je ne parle pas de la cotisation obligatoire mais bien de cette mesure incitative, qui serait un avantage octroyé à la contribuable si elle accepte la charge de cours VS si elle ne l'accepte pas. Donc oui, la PSV baisse puisqu'elle accepte la charge de cours mais en contrepartie, son RRQ augmente de 32.50$ (.5%*(10000-3500)) parce qu'elle accepte cette dite charge de cours.
+1
D’accord, Chloé, c’est vrai que nous ne parlions pas de la même règle générale du RRQ. Dans ce cas, celui d’un apport pur, avec un coût, c’est le même raisonnement. Si l’on souhaite inclure cette dimension dans l’analyse, il faudra faire un coût (cotisation) / bénéficie (majoration de la rente). À mon avis, ce niveau de détail est trop grand pour en tenir compte dans le calcul du TEMI.

Prof Bachand
...