Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
62 pers. connectées
5 collaborateurs et 57 anonymes

7,179 questions

8,900 réponses

3,465 commentaires

9,347 collaborateurs

Badges récents

Quest. appréciée
Pat-lavallee
Autobiographe
vfmseousa
Autobiographe
Anthony009
Photogénique
mumbai3mood
Autobiographe
mumbai3mood
Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+1 vote
55 vues
Bonjour,

Je ne comprends pas pourquoi les pertes en capitales sont toujours refusées dans les exercices que l'on fait dans la DPA (du moins ceux que j'ai de fais) Comme par exemple dans l'exercice 2-2, à la catégorie 8, le gain est accepté, mais pas la perte, j'aimerais comprendre pourquoi s'il vous plaît.

Merci de votre aide,

Stéphanie
demandé dans Question 2-2 (Tome II – Sujet 2) par CLUB des 100 (450 points)

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonjour Stéphanie,

Conformément à ce qui est mentionné à la p. 125 du volume (note de bas de page 206):

 "Une perte en capital réalisée spécifiquement lors de la disposition d’un bien amortissable est toujours réputée nulle (i.e. non déductible).

Cela s’explique par le fait que puisque le FNACC est réduite du moindre du coût en capital ou du produit de disposition, le montant de la perte en capital, le cas échéant, est toujours reflété dans le montant de la FNACC et conséquemment sera déduit éventuellement par le biais de la DPA annuelle.

Ainsi, accorder ce même montant à titre de perte en capital déductible aurait comme effet une double déductibilité. Cette logique ne s’applique pas dans le contexte de la réalisation d’un gain en capital qui lui est toujours imposable."


Tu retrouves aussi une image à la p. 143 qui illustre la logique de cette règle.


Bon travail !
répondu par (-380,615 points)
...