Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
58 pers. connectées
2 collaborateurs et 56 anonymes
Collaborateurs

6,922 questions

8,620 réponses

3,382 commentaires

5,617 collaborateurs

Badges récents

Photogénique
poojaroyy
Autobiographe
poojaroyy
Autobiographe
katiemolina44
Photogénique
masonmichael
Autobiographe
masonmichael
Découvrez la licence Creatives Commons
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin | Blais
FISCALITÉuqtr.ca

Marc Aubrey
Lyne Rioux
Émilie Portelance
Vincent Bal Gagnon (chargé de cours)
Pier-Luc Lajoie
Jonathan Gosselin (chargé de cours)

Et autres collaborateurs

Faites un témoignage

+1 vote
38 vues
Bonjour!

J'ai une question sur les obligations de M. Olivier. On fait le choix de ne pas rouler lors de la dispo présumée, afin de profiter de la PCD déductible contre toute source de revenus. Je comprends cela.

Toutefois, les obligations viennent à échéance le 30 juin 2014, soit moins d'un an après la date de décès de M. Olivier. À ce moment, la JVM des obligations = valeur nominale, soit 80k$, alors que le PBR pour la succession est de 82k$. Est-ce possible de faire le choix en vertu de 164(6) et transposer la PCD de 1000$ dans la déclaration principale du décédé puisque, les obligations étant échues, elles sont réellement disposées moins de un an après la date du décès.

Merci!
demandé dans Finances personnelles et planification fiscale par CLUB des 500 (800 points)

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonjour Chloé,

L’arrimage d’une obligation à son échéance (la fin de l’obligation) n’est pas considérée comme une disposition au sens fiscal. Dans ce sens on ne peut pas déclencher de perte à cet instant.

 Merci,

Prof Bachand
répondu par (-899,935 points)
+1
Pourquoi dans ce cas l'échéance d'une obligation mène à calculer, et inclure un revenu relatif au GCI / PCD (si l'obilation a été acquise à prime ou escompte) ? Un tel calcul n'est pas déclenché seulement lorsqu'il y a disposition / disposition présumée d'un bien ?
0

Bonjour,

veuillez svp poser une nouvelle question afin que l'enseignant concerné soit avisé de votre question (commentaire) formulée.

Merci,

...