Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
80 pers. connectées
2 collaborateurs et 78 anonymes
Collaborateurs

7,180 questions

8,901 réponses

3,462 commentaires

9,354 collaborateurs

Badges récents

Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Quest. appréciée
Pat-lavallee
Autobiographe
vfmseousa
Autobiographe
Anthony009
Photogénique
mumbai3mood
Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+1 vote
36 vues
Bonjour Marc,

Pour les besoins en assurance de Julie, est-il plus prévoyant de calculer un montant correspondant au solde hypothécaire avec une pénalité de remboursement ou de calculer un montant annuel de paiement hypothécaire? Il me semble plus sage de calculer le remboursement du solde, ceci se traduirait par une économie en intérêt.
demandé dans Finances personnelles et planification fiscale par CLUB des 500 (560 points)

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonjour Nicolas,

Les deux fonctionnent puisque dans le cas où l'on souhaite que le solde hypothécaire se paie le couple souscrit à une assurance-vie équivalente au solde. C'est le scénario avec libération de la dette. Dans l'autre cas, nous maintenons les versements hypothécaires dans le train de vie à combler à même l'assurance-vie. C'est le cas sans libération de la dette.

Bien sûr, le premier cas est plus avantageux dans le sens que l'entièreté de l'hypothèque se paie automatiquement au décès. Mais le coût d'assurance est plus élevé. La question est quel est le besoin en assurance du couple. C'est une question financière pour laquelle nous n'avons pas la réponse ultime. C'est au couple de décider en assumant une analyse de coût/bénéfice.

Prof Bachand
répondu par (-895,355 points)
+1
Merci! Très intéressant comme sujet.
...