Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

7,380 questions

9,111 réponses

3,511 commentaires

Badges récents

CLUB des 100
SMITHJOSEPH
Jette un oeil
SMITHJOSEPH
Intrigué
SMITHJOSEPH
Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca

Inscription obligatoire
Pour participer à wikiFISC, il est obligatoire de créer un compte (Inscription).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toute personne intéressée à enrichir wikiFISC est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+1 vote
151 vues
Des fois, je me demande combien il est raisonnable de mettre de côté en épargne quand on a déjà des dettes à payer. Mettre de l'argent de côté plutôt que de payer ses dettes est étrange mais je sais, nécessaire mais alors, quel est le % idéal?
demandé par

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Marie-Claude, votre question est très intéressante et bien des gens ont de la difficulté à bien cerner l'angle d'analyse lorsqu'il s'agit d'avoir à la fois des placements et des dettes (ce qui est le cas de la plupart des gens en phase active). La première chose à réaliser c'est que la situation financière d'une personne correspond à ses actifs moins ses dettes.  À la base, faire un placement de 10 000 $ ou rembourser une dette de 10 000 $ correspond au même geste financier relativement à sa richesse. Il vaut voir les placements et les dettes comme des vases communicants.

Mais comment choisir, comme vous le dites, entre l'épargne et le remboursement de dettes? La règle du pouce n'est pas en lien avec un certain % à verser en épargne vs un autre % en remboursement de dettes. Essentiellement, il faut observer la capacité de rendement du geste à privilégier. Bref, comparer les  % de rendement et les taux d'intérêt des dettes. Si j'investis dans un placement quel est le % de rendement prévisibles vs si je rembourse une dette quel est le coût de cette dette. Par exemple, il serait aberrant d'investir dans son REER, alors que vous avez des dettes qui portent à un taux d'intérêt de 8 %.

Ceci étant dit, si vous êtes toujours en situation de rembourser des dettes plutôt que d'investir, le son de cloche de la surconsommation devrait sonner.

Prof Bachand
répondu par (-890,335 points)
...