Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
49 pers. connectées
0 collaborateurs et 49 anonymes

6,922 questions

8,620 réponses

3,382 commentaires

5,651 collaborateurs

Badges récents

Autobiographe
oliviacrew
Autobiographe
adamparker
Autobiographe
burkkevin
Autobiographe
anniefrank77
Photogénique
PaulMartinez
Découvrez la licence Creatives Commons
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin | Blais
FISCALITÉuqtr.ca

Marc Aubrey
Lyne Rioux
Émilie Portelance
Vincent Bal Gagnon (chargé de cours)
Pier-Luc Lajoie
Jonathan Gosselin (chargé de cours)

Et autres collaborateurs

Faites un témoignage

+2 votes
67 vues
Je souhaite clarifier ce point car, vous semblez dire qu'ils ont le statut de travailleur autonome. Est-ce la même chose que d'affirmer qu'ils peuvent s'incorporer ?

Comment se fait-il qu'il aient ce droit ? Quel est le raisonnement s.v.p.


Merci.
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par CLUB des 500 (780 points)

2 Réponses

+1 vote
 
Meilleure réponse
Reconnaître le statut de travailleur autonome signifie (pour reprendre des termes étudiées dans la semaine 2) qu'on les considère comme des entreprises (et non comme des employés de l'état - même si 100% de leurs revenus proviennent de l'état...). S'en suit l'application des règles fiscales applicables aux entreprises (entre autres plus de dépenses déductibles que pour les employés).

Ensuite vient la décision de la forme juridique à utiliser. Les médecins (comme plusieurs autres professionnels) ont le choix entre la forme juridique entreprise individuelle (synonyme de travailleur autonome) ou l'entreprise incorporée. S'en suit l'application des règles fiscales applicables à chacune de ses formes juridiques.


J'ignore la provenance de cette reconnaissance pour les médecins.

Je crois que parfois, le gouvernement accorde des avantages fiscaux de la sorte à même des négociations de conventions collectives (en échange de concessions par l'autre partie). Le problème avec cette approche est que ces mesures fiscales avantageuses deviennent des acquis et sont difficilement corrigeables par la suite.
répondu par (-410,170 points)
0
Et ils peuvent aussi former une fiducie pour répartir leurs revenus dans la famille.
+2 votes
Absolument!
répondu par CLUB des 2 500 (3,010 points)
...