Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

7,427 questions

9,166 réponses

3,534 commentaires

Badges récents

Quest. appréciée
MaudeB
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca

Inscription obligatoire
Pour participer à wikiFISC, il est obligatoire de créer un compte (Inscription).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toute personne intéressée à enrichir wikiFISC est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+3 votes
388 vues
Supposons que l'assurance responsabilité obligatoire d'un professionnel lui offre 3 niveaux de protection (1, 2 ou 5 millions par exemple) avec des primes différentes (+/- cher) évidemment. L'employeur paie la moins chère des 3 (ex: 100$ pour 1 million). L'employé préfère payé la plus chère (ex: 300$ pour 5 million). Est-ce que la différence (200$) est déductible? Merci
demandé par

2 Réponses

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonjour Miguel,

Pour ma part, je pense que oui, le 200$ assumé par l'employé est déductible en autant que cette assurance responsabilité soit nécessaire pour accomplir les fonctions de l'emploi.

Merci,
répondu par (-357,295 points)
+2 votes
C'est une bonne question. De mon point de vue, comme l'employeur juge suffisant de payer la moins chère des trois, cela signifie que payer la plus chère n'est pas nécessaire à l'employé pour gagner son revenu d'emploi. Autrement dit, même si l'employé décidait de se contenter de la couverture la moins élevée, il pourrait exercer convenablement ses fonctions.

Par contre, si l'employé n'exerçait pas cet emploi, il n'aurait pas à engager cette dépense. C'est un peu le même principe qu'une allocation pour automobile. Si l'allocation reçue par l'employé ne couvre pas ses coûts réels, il peut choisir de s'imposer sur l'allocation et de déduire ses coûts réels. Par conséquent, dans le cas de l'assurance responsabilité, je dirais que l'employé pourrait s'imposer sur la portion payée par l'employeur puis déduire la totalité de ce qu'il a payé.
répondu par * TOP 7 500 et + * (14,130 points)
edité par
...