Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
69 pers. connectées
4 collaborateurs et 65 anonymes

7,181 questions

8,902 réponses

3,462 commentaires

9,799 collaborateurs

Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca

Inscription obligatoire
Pour participer à wikiFISC, il est obligatoire de créer un compte (Inscription). Une participation anonyme, sans créer de compte, n'est pas possible.

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toute personne intéressée à enrichir wikiFISC est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+3 votes
74 vues
Dans la question relative aux situations favorisant prioritairement le CELI au détriment du REER, ne faut-il pas que l'avocat de 39 qui prend une année sabbatique à 40ans favorise le CELI vu n'aura pas de revenus durant cette année là et donc ne sera pas imposé.  Ce qui n'est pas le cas pour l'avocat de 36 ans qui lui devrait favoriser le REER.  C'est la réponse que j'ai donnée et elle a été validée comme bonne réponse, par contre dans la rétroaction, vous mentionnez ;a réponse est la même que l'avocat soit agé de 39 ans ou 36 et que dans les deux cas il faut favoriser le REER.   Pouvez-vous clarifier ?
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par
0
Merci pour la question! J'allais justement la poser. Mais, que pensez-vous du commentaire de Sophie Poudrier au sujet de la perte du droit de cotisation future??

1 Réponse

0 votes
 
Meilleure réponse
Merci de votre intervention très pertinente. Le corrigé a été modifié pour refléter mes propos lors de la rétroaction. C'est-à-dire qu'il est préférables dans les deux cas, pour le jeune avocat de préférer de REER au CELI.

Le raisonnement (et l'hypothèse) étant qu'une cotisation de 50 000 $, à 39 ans, en réduction d'un salaire de 150 000 $, se soldera par un remboursement d'impôt d'environ 25 000 $. Alors que le retrait de 50 000 $ du REER, à 40 ans (une années plus tard), sera imposé d'environ
11 000 $ (puisque ce sera le seul revenu).

Prof Bachand
répondu par (-895,355 points)
0
Je comprends vos deux points. Cependant, en retirant 50 000$ de son REER, cette cotisation ne peut être réutilisée plus tard. Il s'agirait tout de même d'une bonne stratégie?
...