Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

6,413 questions

8,091 réponses

3,270 commentaires

3,199 collaborateurs

56 collègues en ligne
1 collaborateurs et 55 anonymes
Collaborateurs

Badges récents

Rép. appréciée
DanielP
Rép. appréciée
fudge1974
Rép. appréciée
Sly
Rép. appréciée
ameliea
Rép. appréciée
Prof. Nicolas Boivin

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin | Blais
FISCALITÉuqtr.ca

Marc Aubrey
Lyne Rioux
Émilie Portelance
Vincent Bal Gagnon (chargé de cours)
Pier-Luc Lajoie
Jonathan Gosselin (chargé de cours)

Et autres collaborateurs
Découvrez la licence Creatives Commons

Offert par FISCALITÉuqtr.ca



Faites un témoignage


+3 votes
156 vues
Une partie de la logique m’échappe à la question du questionnaire de la semaine 4 qui porte sur le bilan financier de Marie Trottier et le remboursement des dettes à taux élevés. En ce qui a trait à l’option qui consiste à rembourser l’hypothèque à partir des fonds disponibles dans le CELI et dans l’encaisse, la capsule fournissant des explications supplémentaires nous dit qu’il vaudrait mieux conserver le montant de l’encaisse comme fonds de prévoyance, ce qui m'apparaît tout à fait raisonnable et prudent. Pourtant, la bonne réponse à cette question implique un remboursement du prêt automobile à partir du montant de l’encaisse... Le maintien d'un fonds de prévoyance de 1000$ dans l'encaisse ne devrait-il pas être considéré comme prioritaire par rapport au remboursement du prêt automobile, et ce, même si le taux du prêt automobile (10%) est plus élevé que le taux de l'hypothèque (4%)?
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par

2 Réponses

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonjour Dominque, votre  point de vue est bien aiguisé et le raisonnement que j'ai employé est assez pointu, mais valable dans son principe. Le voici, je considère l'encaisse et la marge de crédit comme des vases communicants.

 Alors, le fait d'utiliser l'encaisse pour rembourser une dette à 10% est valable, même si cela nous pose le risque de déborder par la suite dans la marge de crédit à 6 %.

Ce jeu n'en vaut pas la chandelle lorsqu'il s'agit de rembourser l'hypothèque à 4 % avec ce même encaisse.

Ma position se défend seulement si la marge autorisée de crédit est suffisamment élevée pour permettre un tel maniement. Je vous concède que dans le cas présent, c'est un peu serré:)

Prof Bachand
répondu par (-920,665 points)
0
Je n'avais pas vu la marge de crédit sous cet angle. C'est une perspective intéressante. Merci pour la réponse rapide!
+2 votes
Voici ma compréhension.

Comme l'expliquait la capsule Épargne (3ème partie), "1$ remboursé = 1$ investi". On priorise  le remboursement des dettes à l'investissement, si le taux d'intérêt des dettes est plus élevé que le taux d'intérêt que rapporte l'investissement. Ce qui est le cas ici.

Parmi les dettes, on doit prioriser le remboursement de celles au taux d'intérêt le plus élevé. Personnellement, j'aurais priorisé les dettes de cartes de crédit, mais si on fait abstraction de celles-ci, on priorisera d'abord le prêt automobile à 10%, puis la marge de crédit à 6%.

On "paie" l'équivalent de 10% d'intérêt pour chaque dollar qu'on garde en encaisse plutôt que de l'utiliser pour rembourser le prêt automobile.

D'autre part, la marge de crédit permet d'avoir accès rapidement à des liquidités en cas d'urgence, lorsqu'aucune encaisse n'est disponible. De plus, on paie "seulement" 6% d'intérêt pour chaque dollar qu'on ajoute à la marge de crédit.

Il vaut donc mieux, en cas d'urgence, utiliser la marge de crédit à 6% que l'encaisse qui équivaut à un prêt à 10%.
répondu par
...