Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

7,521 questions

9,263 réponses

3,555 commentaires

Badges récents

CLUB des 100
Philip
CLUB des 100
sandhyaone
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca

Inscription obligatoire
Pour participer à wikiFISC, il est obligatoire de créer un compte (Inscription).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toute personne intéressée à enrichir wikiFISC est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+2 votes
368 vues
Il y a une charge à l'E/Rs d'une dépense en ordinateur et logiciel pour 8856$.

En la refusant au complet en 20XX, je me suis dis qu'elle devrais au moins pouvoir généré de l'amortissement. On a pas d'information si le bien a déjà commencer à être utiliser, mais il fait partie de la catégorie #50 à un taux d'amortissement fiscal dégressif de 55% au demi-taux la première année. J'avais donc estimé une charge d'Amortissement de 2 435$, ce qui amenait le R.entreprise à 81 650$.

Alors pourquoi ne pas avoir permis une DPA si la dépense au complet a été refusé?
demandé dans Question 1-4 (Tome II – Sujet 1) par CLUB des 500 (815 points)

2 Réponses

0 votes
 
Meilleure réponse

 

Bien vu Charlie!

En effet, tu as bien cerné la situation. L'objectif de cet exercice est de vous faire comprendre l'ajustement que l'on doit faire au revenu comptable pour obtenir le revenu fiscal. Au sujet 1, vous n'avez pas encore vu la DPA. Ainsi, il vous a fourni les montants directement et il ne s'attendait pas à ce que vous puissiez les calculer. Tu étais très alerte et tu as bien cerné la situation. J'imagine qu'il a pris en compte dans son 12 000$ de DPA admissible la portion relative au logiciel.

Bonne journée! 

répondu par CLUB des 2 500 (3,450 points)
sélectionné par
0
Ok, mais maintenant qu'on a vu la matière,

Est-ce que si à l'Examen je refuse une dépense en capital je pourrais calculer de l'amortissement pour cette dépense refusé (qui serait envoyer à l'actif  dans l'ESF plutôt qu'en charge à l'ERs)?

Merci :)
0
La réponse est oui. Si une charge comptable est refusée car jugée capitalisable aux fins fiscales, une DPA correctement calculée (selon le sujet 2) peut être pris en déduction dans la conciliation.

- Prof. Boivin

ps cool ton avatar!
0
merci beaucoup ^^
0 votes
parce que en 20(1)a) donne une limitte de 12 000$ en DPA et il a prit pour 24588$ d'amortissement déjà donc pour 20XX il ne peut pas prendre plus d'amortissement

donc c'est pour cela que l'amortissement est rajusté ( ajouté au Ben. net calculé et le maximum déduit par après)
répondu par * TOP 7 500 et + * (8,265 points)
0
Oui mais cette limite de DPA était calculer sans tenir compte de la capitalisation des dépenses d'ordinateur en 20XX de 8856$
0
j'ai pas encore vue la matière  mais d'apres  mon interprétation, si la limite aurait augmenté suite à l'achat de l'équipement, dans le corrigé il y aurait eu l'ajout de la DPA en fonction de l'augmentation et non seulement 12 000$ en DPA...

et même si la limite augmenterait, je ne pense pas qu'elle augmenterais assez pour prendre toute l'amortissement que le client a déjà calculé lui même plus l'amortissement de l'équipement informatique...
0
Juste te dire que la seule limite c'est le % selon la catégorie X le montant du capital de chacunes des immos. Alors je crois que t'es un peu dans le champs en parlant de limite qui augmente ou pas.

Chaque dépenses capitalisable nous permet de prendre de l'amortissement (comptable et fiscale). Le hic ici, c'est que le traitement comptable n'était pas approprié et que ce 8856$ n'ÉTAIT PAS inclus dans les immobilisation lors du calcul de la DPA admissible.

Ainsi la question était de savoir que si une dépense capitalisable est refusé dans le traitement fisacal, (car elle n'aurait pas dû être passé à 100% en charge) pourrais au moins en déduire une partie en amortissement?
...