Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

7,386 questions

9,117 réponses

3,512 commentaires

Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca

Inscription obligatoire
Pour participer à wikiFISC, il est obligatoire de créer un compte (Inscription).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toute personne intéressée à enrichir wikiFISC est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+2 votes
130 vues
Dans le livre, une condition pour que le vendeur à commission puisse déduire des dépenses est que : L’employé n’a pas reçu une allocation non imposable (en vertu de 6(1)b)) de
la part de son employeur pour couvrir ses dépenses. Cependant, les allocations reçues de 3990$ sont non imposables, mais pourquoi les déduit-on les dépenses d'hébergement, repas et auto quand même?
demandé dans Question 4-6 (Tome I - Sujet 4) par

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonjour anonyme,

tel qu'indiqué dans la solution:

"Toutes les allocations reçues de son employeur sont raisonnables. Elles sont donc non imposables
[ce qui empêche normalement de pouvoir déduire ses dépenses, comme vous le mentionnez]

Par contre, ces allocations sont nettement inférieures aux dépenses réelles encourues par Patrice. Patrice pourrait décider volontairement d'inclure dans son revenu d'emploi les allocations reçues de son employeur et ainsi pouvoir déduire les dépenses qu'il a réellement payées."

c'est que qu'il fait:
 
Salaire   + 47 000  $
Allocation imposable (par choix)  + 3 990  $
Dépenses d'emploi  (9 393) $

Merci d'enrichir wikiFISC,
répondu par (-359,825 points)
...