Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

6,105 questions

7,750 réponses

3,168 commentaires

2,762 collaborateurs

46 collègues en ligne
0 collaborateurs et 46 anonymes

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin | Blais
FISCALITÉuqtr.ca

Marc Aubrey
Lyne Rioux
Émilie Portelance
Vincent Bal Gagnon (chargé de cours)
Pier-Luc Lajoie
Jonathan Gosselin (chargé de cours)

Et autres collaborateurs
Découvrez la licence Creatives Commons

Offert par FISCALITÉuqtr.ca



Faites un témoignage


Existe-t-il des solutions?

+1 vote
157 vues
Si le gouvernement est au courant que 40 % des contribuables ne paient pas d'impôt, pourquoi ne met-il pas de l'avant des solutions afin de diminuer ce nombre et ainsi augmenter les revenus du pays. J'imagine que dans le 40 %, nous retrouvons les assistés sociaux, mais aussi les travailleurs au noir et autres résidents. 40 % représentant presque la moitié de la population, ce nombre me semble énorme.
demandé 12-Jan-2016 dans Question 1-1 (Tome I-Sujet 1) par Patricia

1 Réponse

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonjour Patricia,

merci pour votre question. Cette statistique ne comprend pas la proportion des contribuables qui ne déclarent pas leurs revenus (travail au noir). Par définition, il est impossible de comptabiliser les revenus des gens... qui cachent leurs revenus.

Cette statistique fait ressortir l'effet de notre mode d'imposition progressif (faire payer plus d'impôt aux riches) et de notre politique de partage de la richesse. Cet état de faits est connu par les décideurs publics et voulu à un certain point. Ce n'est pas un problème à lequel on cherche une solution.

Merci d'enrichir wF,
répondu 13-Jan-2016 par Prof. Nicolas Boivin (-490,175 points)
...