Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)

6,410 questions

8,087 réponses

3,269 commentaires

3,194 collaborateurs

44 collègues en ligne
0 collaborateurs et 44 anonymes

Badges récents

Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Rép. appréciée
Prof.Nicolas Lemelin

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin | Blais
FISCALITÉuqtr.ca

Marc Aubrey
Lyne Rioux
Émilie Portelance
Vincent Bal Gagnon (chargé de cours)
Pier-Luc Lajoie
Jonathan Gosselin (chargé de cours)

Et autres collaborateurs
Découvrez la licence Creatives Commons

Offert par FISCALITÉuqtr.ca



Faites un témoignage


+4 votes
154 vues
Dans la prémisse de départ, il est question d'atteindre 70% de notre revenu brut pour la retraite. Or, pendant toutes les années oü nous travaillons, nous vivons avec presque le même revenu net que ce que nous voulons avoir comme rente à la retraire (j'aurai 6000$ en moins pour ma part, dans un calcul rapide). Pourquoi faudrait-il atteindre ce niveau, alors que nos besoins diminuent à la retraite (à moins évidemment de vouloir avoir un rythme luxueux)?

Est-ce que les prévisions actuarielles font miroiter un genre de retraite que nombreux sont ceux et celles n'y aspirent pas tant que ça? Et est-ce qu'il existe des scénarios actuariels démontrant que de 60 à 75 ans, nos besoins sont plus grands et qu'à partir de 75 ans, âge oü les voyages et autres excentricités se font plus rare, nos besoins sont moins coûteux?

En fait, je ne comprends pas pourquoi on nous incite à avoir le même rendement à 90 ans versus 70. Il y a trop de variables pour ne proposer qu'un seul modèle! Faut inspirer les gens à économiser de façon réaliste, non pas à les décourager face au montant astronomique inatteignable pour une retraite qui ne correspond pas nécessairement à leurs ambitions, mais plutôt celles de la société de consommation!

Mais peut-être qu'il me manque des éléments plus pointus pour comprendre l'ensemble de la situation...
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par Aucun CLUB (40 points)

3 Réponses

+1 vote
 
Meilleure réponse
Merci Chantalaise pour votre excellente question/commentaire.

Vous avez raison, la question de la proportion du train de vie à la retraite vs celui qui prévaut durant la vie active est tout, sauf unique et linéaire. Également, c'est vrai qu'il existe un découragement possible chez les épargnants lorsque les paramètres utilisés ne sont pas représentatifs de la réalité. Le 70 % ne doit pas être appliqué bêtement, sans valider s'il correspond à notre réalité. À ce propos, voici un excellent texte de Éric Brassard - La (stupide) règle de 70 %. Disons que l'auteur loge à la même adresse que vous sur le sujet.

http://brassardgouletyargeau.com/media/documents/articles/regle-70_000.pdf

Prof Bachand
répondu par (-920,665 points)
0 votes
Bonjour Chantalaise,
D'abord bravo pour avoir déjà calculé votre revenu à la retraite. Vous avez raison lorsque vous indiquez que les besoins diminuent avec le vieillissement. Par contre,  ces besoins diminués coûtent généralement plus chers, beaucoup plus chers. Lorsque les ainés quittent leur maison afin d'aller dans une résidence (souvent avec soins), les frais mensuels risquent d'être annulés sur le champs, car les tarifs sont tellement élevés que vous risquez la crise de cœur. Si vous survivez à ce choc, vous allez avoir besoin d'un bon coussin qui ira diminuant les années passant. Dans certains cas, les soins de santé plus rapides sont disponibles au privé et là encore il faut sortir de l'argent. Heureusement, les médicaments eux, leur prix est plafonné à moins que ayez un besoin essentiel d'un médicament non couvert, si c'est le cas, le prix vous surprendra. Comme ces événements vont arriver dans un futur assez lointain, il est difficile de prévoir ce qui va se passer financièrement. Les gens de plus de 80-85 ans qui font face à cette situation maintenant, ont pris leur retraite il y a 15-20 ans. En se ramenant en arrière, combien coûtait une place en résidence avec soins il y a 20 ans? Donc il faut imaginer qu'une de ces places coûtera encore plus cher dans le futur, la demande étant grandissante.
répondu par Inatteignable ... (21,495 points)
edité par
0
Comme l'avenir est plutôt de demeurer le plus longtemps possible à la maison, il faut plutôt prévoir les frais d'entretien (ménage, déneigement, peinture, etc) plutôt que les frais déjà exorbitants des maisons de retraite.  Pour aller dans une maison de retraite, pas dans les plus luxueuses, avec soin le coût est de + de 3 500/mois. Par contre tout y est inclus, sauf les médicaments.
0
J'ai lu le document suggéré par prof Bachand, La (stupide) règle de 70%, et je ne comprends pas pourquoi les cours, les sites Internet du ministère et toute la littératie financière n'abordent pas la planification de la retraite comme celle proposée dans leur document. Ils s'y prennent complètement différemment, et ça m'apparait beaucoup plus réaliste. Faire une règle simple de 70% avec autant de variables ne peut justement pas fonctionner parce que ce n'est pas simple! Faut nous enseigner les bonnes choses, même lorsque c'est un peu plus compliqué! Merci pour le lien, ce sont ces gens que j'ai envie de rencontrer pour planifier ma retraite!
0 votes
Il est vrai qu'à 90 ans nos besoins sont différents. Il n'en reste pas moins qu'on doit loger à quelque part et qu'on aura besoin de plus d'aide dans notre vie quotidienne.
Pour une personne avec une famille proche, celle ci fournira une partie des services. Par contre pour une personne célibataire, elle devra probablement payer pour obtenir cette aide.
C'est vrai qu'il y a des variables.
répondu par CLUB des 100 (115 points)
...