Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
69 pers. connectées
4 collaborateurs et 65 anonymes

7,181 questions

8,902 réponses

3,462 commentaires

9,803 collaborateurs

Découvrez notre licence Creatives Commons sur FISCALITÉuqtr.ca
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca

Inscription obligatoire
Pour participer à wikiFISC, il est obligatoire de créer un compte (Inscription). Une participation anonyme, sans créer de compte, n'est pas possible.

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toute personne intéressée à enrichir wikiFISC est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage sur FISCALITÉuqtr.ca

+3 votes
455 vues
Je pose cette question car les dernières années non pas été très rentable (CELI-REER et autres placements). Je me demande s'il n'est pas mieux d'investir dans l'immobilier pour les prochaines années. Je pense que le rendement serait plus élevé car il y aurait revenu de loyer et l'immeuble devrait prendre de la valeur, quand pensez-vous ?
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par

4 Réponses

+2 votes
 
Meilleure réponse
Bonjour Andrée,

Bien que votre question soit simple, il n'existe pas de réponse certaine. Le type de placement dépend certainement de l'âge, mais il dépend aussi de la tolérance au risque de l'investisseur. Ceci étant dit, il est normal d'opter pour des placements de moins en moins risqué en vieillissant car le temps disponible pour constituer le capital qui sera utilisé à la retraite diminue.

Maintenant, la question du type de placement (immobilier VS produits financiers) dépend de vos préférences. Selon moi, un placement immobilier peut être une bonne option. Vous devez cependant penser aux dépenses d'entretien et aux responsabilités qui en découlent.

Finalement, je veux clarifier avec vous que les CELI ou REER sont des véhicules de placement et ne constituent pas en soit des placements. Vous pouvez donc décider le type de produit financier qui les composent. Pour ce faire, je vous conseille de consulter votre planificateur financier.

Au plaisir,
Alexa
répondu par CLUB des 3 500 (4,715 points)
0 votes
il faut faire le calcul, chaque individu est uns cas unique, plusieurs facteurs viennent de modifier l'équation de rentabilité,
répondu par CLUB des 1 500 (2,005 points)
+2 votes
Salut Andrée;
George Bernard Shaw, ce grand auteur Irlandais, disait: “La modestie n'est pas une vertu, seulement de la prudence.” Alors tout ça pour vous dire qu'on est jamais assez prudent dans la vie. Ce qui ne veut pas dire de s'apeurer non plus, mais à un certains âge on est mieux d'être prudent que d'être imprudent.
 Cordialement;
 Mozar
répondu par CLUB des 5 000 (5,365 points)
+1 vote
Bonjour Andrée,
Je pense que la réponse à votre question vous appartient. Ce qu'il faut déterminer, c'est quoi votre besoin à vous. Combien d'argent avez-vous besoin pour votre bien-être. Donc en faisant la différence entre ce qui est déjà assuré (RRQ, PSV, régime de pension, etc) et le besoin qui est le vôtre, vous aurez alors la somme annuelle nécessaire relativement à vous. Pour atteindre cette somme annuelle, en étant conservateur, vous pouvez escompter un rendement 3 à 4 % sur la somme nécessaire jusqu'à 91 ans. On parle évidemment de placement conservateur, fonds communs, obligation convertible et autres. Pour l'immobilier, vous avez des FPI (fiducie de placements immobilier) qui génèrent des dividendes entre 5 et 10% annuellement. L'éventail des placements possibles est assez variés, mais il faut toujours se rappeler que plus cela rapporte, plus le risque est grand. Pour L'immobilier en possession directe, je me rappelle encore d'un commentaire que quelqu'un m'a fait un jour, ton compte de banque ne t'appelle jamais la nuit, de temps à autre ton locataire lui, oui. J'ai choisi le compte de banque et les FPI.
répondu par Inatteignable ... (21,505 points)
edité par
0
Être propriétaire de logements quand on est jeune, habile de ses mains pour les réparations et prêt à faire de gros ménages au départ de certains locataires, c'est bien. Mais en vieillissant, les travaux sont éreintants et les nerfs sont souvent à bout. Toujours payer pour une rénovation, ça gruge les profits. Les bâtisses, selon mon expérience, augmentent beaucoup au 10, 15 ans, des récessions surviennent et c'est souvent difficile à vendre. Sans être alarmiste, à 60 ans, non je ne me risquerait plus.
0
N'avons-nous pas rêvé de la liberté à notre retraite. On doit préparer cette liberté. Nous rêvions depuis des années à  l'achat d'un VR, à voyager 6 mois à la chaleur et 6 mois au Québec. On l'a réalisé durant 5 ans, c'est coûteux, mais après tout, il n'y a pas que l'argent dans la vie. On doit être heureux.Un jour, on est en santé et l'autre jour, on ne sait pas. On vit plus vieux et en santé, on reste actif, on se sent jeune. Les projets doivent toujours nous animer, des projets à la mesure de notre âge. Bonne chance.
0
Bonjour Mado 100/100 d'accord.
Rappelons-nous Dany Turcotte prêt à payer pour se débarasser de son bloc.
...