Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
49 pers. connectées
0 collaborateurs et 49 anonymes

7,058 questions

8,774 réponses

3,432 commentaires

6,658 collaborateurs

Badges récents

Commentateur
Pat-lavallee
Quest. appréciée
Pat-lavallee
Autobiographe
alexsmith0007
Gêné
catherinee
Quest. appréciée
Prof. Marc Bachand
Découvrez la licence Creatives Commons
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage

+3 votes
1,072 vues
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par CLUB des 100 (130 points)

2 Réponses

+1 vote
 
Meilleure réponse
Bonjour Louis,

Selon moi, la décision de prendre des REER ou non dépend en majeure partie du taux d'impôt lors des cotisations versus le taux d'impôt lors du décaissement des REER. Si votre taux d'impôt est plus faible aujourd'hui, je crois qu'il est mieux de placer votre argent hors REER. Voici un exemple simple pour clarifier la situation :

Taux d'impôt aujourd'hui = 40%
Taux d'impôt estimé à la retraite = 30%
Montant cotisé = 10 000$

Dans cette situation, l'utilisation des REER est optimale car vous bénéficierez d'un crédit équivalent à 40% X 10 000$ = 4 000$ aujourd'hui alors que vous paierez un impôt de 10 000$ X 30% = 3 000$ lors du décaissement.

Vous comprendrez donc que si les taux s'inversent, le placement devient désavantageux au point de vue de l'impôt.

Pour plus d'information sur les stratégies REER-CELI, je vous invite à consulter l'ouvrage suivant :
https://oraprdnt.uqtr.uquebec.ca/pls/public/docs/GSC1730/F_1465741498_L__pargne_un_Choix_pour_soi_FINAL_PC.pdf

Au plaisir,
Alexa
répondu par CLUB des 3 500 (4,715 points)
0
Moi je suis d'accord avec le principe de l'impôt économisé aujourd'hui... mais le taux d'impôt à la retraite ????? surtout si vous avez un emploi avec un rpapd...c'est équivalent ?????et vaut mieux ne pas faire fructifier son pécule à la retraite..EGALITÉ CAR ON PEUT PRÉSUMER QUE LE TAUX D'IMPÔT À LA RETRAITE SERA PLUS BAS, MAIS CE N'EST TOUJOURS PAS LE CAS......!!!!REER ET RETOUR D'IMPÔT DANS CÉLI...JE VAIS CONTINUER DE LIRE L'OUVRAGE DE NOS ÉMINENTS PROS ..QUE SONT Messieurs Bachand ,Lemelin et Boivin.
+1 vote
Bonjour Louis,

Pour ma part, d'autres questions doivent vous être posées pour répondre adéquatement à votre question. Possédez-vous un fonds de pension? Si non, il peut être plus avantageux pour vous de cotiser au CELI plutôt qu'au REER. Pourquoi? En cotisant au REER de 65 à 71 ans, ces cotisations devront obligatoirement être retirées du FERR à partir de 71 ans comme vous le savez sans doute. Cependant, ces retraits viendront s'ajouter à vos revenus de l'année courante et ainsi gonfler votre revenu imposable. Cette augmentation du revenu imposable pourrait peut-être vous priver du supplément de revenu garanti. Encore là, je rappelle que cette stratégie peut être admissible si vous ne possédez pas de fonds de pension et d'autres critères peuvent être exigés. Cependant, si cette situation peut être la vôtre, je vous conseille de rencontrer un spécialiste à ce sujet. Donc, en cotisant plutôt au CELI de 65 à 71 ans, vous pourrez quand même retirer ces fonds selon votre besoin en liquidités tout en ayant aucunement l'obligation fiscale de déclarer ces revenus étant donné les retraits non imposables du CELI. Vous me direz alors ''Je perd ma déduction fiscale pour cotisations REER non effectuées''. Cette perte peut être largement compensée par l'adhésion au supplément de revenu garanti et la déduction REER à 65 ans peut être fiscalement beaucoup moins avantageuse.

Deuxième option maintenant: vous possédez un fonds de pension.
Pour cette option, je vous référerais à la réponse de notre collègue étudiante Alexa qui a répondu avant moi.

Merci,
Simon
répondu par
0
Bonjour Simon et louis,
Si vous avez des cotisations REER non utilisées, il faut calculer comme décrit plus haut. Mon petit grain de sel concerne la PSV. Vous pouvez la retarder jusqu'à 70 ans et au lieu de la prendre à 65 ans et vous pourriez sortir l'argent de votre REER pour le mettre dans le CELI, car comme Simon le dit si bien, lorsque vous aurez 71ans, le REER devenu FERR, vous oblige à sortir un pourcentage grandissant du capital total. Le moindrement que votre REER est bien garni, vous aller vous ramasser dans la 2e, voire même dans la 3e tranche d'impôt. Il faut aussi prévoir l'avenir au niveau de l'impôt, on peut s'attendre à une augmentation du nombre de palier. Personnellement, c'est la stratégie que je vais adopter sous peu.
...