Faites partie des grands collaborateurs ! (Inscription)
52 pers. connectées
2 collaborateurs et 50 anonymes
Collaborateurs

7,088 questions

8,804 réponses

3,447 commentaires

7,416 collaborateurs

Badges récents

Photogénique
cubasvalenciaw
Rép. appréciée
Prof. Marc Bachand
Photogénique
carpasexpandi
Photogénique
reformaszaragoza
Photogénique
gocomconnectivity
Découvrez la licence Creatives Commons
Offert par FISCALITÉuqtr.ca

Notre engagement
Question répondue en
24 heures ou moins (jour ouvrable) pour TOUS les utilisateurs de FISCALITÉuqtr.ca


Pour participer à wikiFISC, il est préférable de créer un compte de collaborateur (voir Inscription). Une participation anonyme (sans créer de compte) est aussi possible (avec un contrôle anti-robot cependant).

Votre compte vous permet de suivre vos questions posées et vos réponses soumises, d'être notifié, de voter sur des questions / réponses qui vous plaisent et même de gagner des points et remporter des badges.

Toutes personnes intéressées à enrichir wikiFISC de façon anonyme est bienvenue de le faire.

Valeurs: Entraide,Collaboration

Professeurs
Boivin | Bachand | Lemelin
FISCALITÉuqtr.ca

Faites un témoignage

+3 votes
156 vues
Bonjour,
Je lisais un peu sur les actions et ceci me questionne:

Pourquoi les actions privilégiées n'ont pas de droit de vote.

Et, qu'est ce que le remboursement en cas de dissolution ou de liquidation.

Merci de m'éclairer
demandé dans [INACTIF] La Littératie Financière et Fiscale Ouverte à Tous par
recatégorisées par

3 Réponses

+2 votes
 
Meilleure réponse
Bonjour

Il n'y a pas un seul type d'actions privilégiées, en fait, les entreprises qui émettent ce type d'action choisissent d'accorder des droits ou en retirer aux détenteurs d'actions. Il n'est donc pas impossible de voir des actions privilégiées accordant des droits de vote, ou encore des actions privilégiées offrant 10 votes par actions. Les actions privilégiées sont donc beaucoup plus flexibles que les actions ordinaires.

Concernant le remboursement en cas de dissolution, il s'agit en fait que si l'entreprise fait faillite les détenteurs d'actions ont donc droit de se séparer la valeur restante de l'entreprise. Par contre, il faut bien comprendre que l'actionnaire ordinaire est le dernier à être payé s'il y a dissolution, les banques et autres créanciers ont toujours une priorité sur les actifs de l'entreprise et il ne reste habituellement plus grand-chose pour l'actionnaire.

Au plaisir
Marc-André
répondu par CLUB des 6 000 (6,410 points)
sélectionné par
+2 votes
Bonjour anonyme,

La question des droits de vote est un peu théorique et sans effet pour le commun des mortels.

Pour avoir une influence sur un vote, vous devez en avoir une très grande quantité.

Toutes les actions (privilégiées ou autres), obligations non garanties, débentures et tutti quanti, tout cela n'est pas garanti et en cas de dissolution ou faillite, il n'y aura rien à recevoir ou si peu.

Donc, pourquoi des actions privilégiées?

Pour le rendement en dividendes. Vous avez un taux garantis 4-5%, c'est assez bon. Et surtout, le taux d'imposition des dividendes est moins élevés que les revenus d'intérêt.

Attention, il y a des dividendes cumulatifs et non cumulatifs. En gros cela veut dire que si la compagnie ne peut pas payer ses dividendes un trimestre, elle a l'obligation de payer les dividendes cumulatifs avant tout autres dividendes, mais rendu là, ça va déjà mal.

Pour plus d'information, voir

http://www.lesaffaires.com/mes-finances/placement/cinq-conseils-sur-les-actions-privileteacutegieteacutees/488525
répondu par Inatteignable ... (21,505 points)
0 votes
Excellentes réponses proposées.

Les différentes catégories d'actions émises par une société peuvent comporter n'importe quels combinaisons de droits et privilèges selon les besoins des actionnaires et ceux de la société:

- droit de votes
- droit au dividende (cumulatif ou non)
- droit d'être rachetée au gré du détenteur
- droit d'être rachetée au gré de la société
- droit au reliquat en cas de dissolution
- et autres...

Effectivement, le droit au reliquat en cas de dissolution accorde à l'actionnaire de recevoir les actifs restant dans une société sous liquidation. En ordre de priorité, les créanciers, les actionnaires privilégiés et les actionnaires ordinaires recevront ce reliquat.


Merci de votre apport,
répondu par (-391,480 points)
...